EDITORIAL | Relance de notre tourisme : Que faire, et comment le penser !

La pandémie de la Covid-19 a touché de plein fouet le secteur touristique, qui plus que jamais a besoin de se refaire une santé. Maintenant comment revitaliser le tourisme ? Une question qui a tout son sens pour que tout le monde y gagne de nouveau.


Ceci dit, le tourisme dans son caractère transversal et social doit se reconstituer autour de sa grande famille avant d'être réinventé. Une étape importante et décisive qui devrait remettre les pendules à l'heure avec une décision majeure : faire une introspection, une analyse et une évaluation sans complaisance de toutes les stratégies, les politiques, les choix des hommes, etc.

Rendre au tourisme ce qui appartient au tourisme, c'est d'abord, toujours et encore impliquer les populations. C'est aussi avoir un secteur privé fort organisé, discipliné, mieux formé aux métiers de l'hôtellerie, rigoureux dans le travail et respectueux de toutes les règles de gestion. Pour un tourisme durable, accessible et profitable de façon inclusive à toute la chaîne de valeur.

Moins d'Etat au niveau central et plus de responsabilités des collectivités territoriales. Qui au demeurant sont les principales interlocutrices de toutes les branches socio-professionnelles dans leur périmètre de compétence. Ceci va donner à la fois une autonomie et une reconnaissance de l'identité territoriale avec une meilleure prise en charge des questions de l'aménagement, du marketing, du label touristique.

Cette labellisation fait du territoire une destination touristique dans un ensemble plus grand qu'est le Sénégal.

Parler de segmentation et de diversification de l'offre, sans certains préalables organisationnels et structurels, revient à créer des produits touristiques génériques, sans valeur ajoutée. Et de façon indirecte, cela va dépouiller les acteurs d'un territoire pour enrichir des acteurs itinérants, ou d'une autre localité. Au risque d'appauvrir toute une population qui les oblige à émigrer par exemple.

Il faut le noter. Le concept du tourisme est basé sur la localité, sa population, sa culture, son histoire, son patrimoine mais surtout sur sa jeunesse et ses génies créateurs qui font la fierté de leur terroir.

Pour répondre à la question : A quel tourisme se fier ! Il convient d'interroger les divers segments du tourisme, pour se l'approprier afin de donner corps à son contenu qui doit séduire, émerveiller et produire un effet sur la consommation, sur les investissements, sur les vacances et les loisirs.

Pour réinventer notre tourisme, je dois avouer que je préfère le terme créer notre propre tourisme à partir de ce qui nous est propre et qui nous distingue des autres. Et que nous allons devoir appliquer sur les différentes formes de tourisme à savoir :
Le tourisme rural intégré
Le tourisme balnéaire
Le tourisme culturel
Le tourisme cynégétique
L'écotourisme
Le tourisme d'affaires
Les conférences et grands événements, le tourisme de bien-être et médical, le tourisme sportif et expérientiel, bref le tourisme international ou le tourisme domestique et transfrontalier, sous-régional.

Il y a un choix stratégique et opérationnel à mettre en œuvre.

Mouhamed Faouzou Dème
Expert en tourisme

 

Commentaires (4)

Ce commentaire a été modéré par le modérateur du site

Incroyable...la photo accompagnant cet éditorial présente un endroit protégé où il est interdit de se poser depuis environ un an.
Pour développer le tourisme commencez par diminuer les taxes aéroportuaires, nettoyez vos plages et les entrées de vos villes et villages, faites comme à Marrakech .plus de charlatans à tous les coins de rue qui sautent sur les toubabs...

Ce commentaire a été modéré par le modérateur du site

Un texte d’une haute portée qui passe en revue les différentes composantes du Tourisme et la nécessaire remise en question qui doit permettre de définir une stratégie gagnante pour notre pays le Sénégal.
Un point important a noter : la concurrence est en train de se préparer pour ravir la place de la destination Sénégal qui a beaucoup perdu en visibilité sur l’international.

Ce commentaire a été modéré par le modérateur du site

Super!! on ne peut pas faire autre que ce vous venez d'expliquer . Le texte doit être un livret de prière au chevet de tout acteur agissant directement ou indirectement dans le tourisme.
Bravo.. et bonne continuation

Ce commentaire a été modéré par le modérateur du site

Avec ce désordre mondial, c'est le moment précis de developper notre tourisme intérieur, sous régional et de prospecter de nouveaux marchés émetteurs à savoir
de la diaspora noire des États Unis, du Canada, des caraïbes, de l'Amérique latine et de la Chine.

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
0 Caractères
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation