Le Sénégal brille à l'OMT

Le tourisme c'est d'abord la paix, la sympathie, la cordialité et l'accueil au-delà de l'aspect économique. C'est aussi un peuple, une image, une appréciation positive, une marque de respect et de confiance des autres sur le plan politique, humain et économique envers notre pays. C'est enfin, la diplomatie dans nos relations avec le monde et le secteur du tourisme.

Au cours de la semaine dernière nous avons participé comme panélistes à la table ronde sur la revitalisation du secteur du tourisme et l'impact des investissements sur l'emploi et les recettes fiscales INVESTOUR organisée par l'OMT.
Nous avons souligné dans notre communication la nécessité de réduire la dépendance du tourisme sénégalais à l'égard de l'Europe et avons lancé un appel rigoureux à la restructuration de notre tourisme afin de donner la priorité au tourisme local, aux micro entreprises et aux petites et moyennes entreprises pour la relance du secteur du tourisme dans sa vision la plus large et la plus profonde, et qui embrasse toute la transversalité du tourisme.

Par curiosité, j'ai essayé d'évaluer l'impact de notre diplomatie sur le tourisme et auprès de l'OMT, afin de voir de plus près le Sénégal touristique pays de la Teranga comment est-il perçu par les investisseurs, les institutions financières, les organismes internationaux du tourisme dans le monde et dans la sous-région.

Cette réflexion à faire, devrait nous éclairer davantage sur nos stratégies pour un meilleur positionnement de nos experts, chercheurs et formateurs dans les échanges avec les institutions.

Qu'en est-il des mandats et des postes dédiés au tourisme et occupés par le Sénégal à l'OMT par exemple ainsi que d'autres organismes panafricains, régionaux et sous-régionaux ?

Quels sont les enjeux et les avantages d'une telle responsabilité dans toutes ces instances internationales et qu'en pensent le secteur privé, le patronat du tourisme sénégalais ?

Cette aventure dans les institutions est le premier jalon d'une promotion de l'image et de l'importance que doit nous accorder le monde du tourisme. Ainsi, la réponse à cette question pourrait à mon avis nous aviser sur le capital sympathie, du respect et de l'admiration dont jouit notre pays. C'est aussi un baromètre pour les pouvoirs publics de mesurer et d'apprécier nos participations et contributions en tant que membre, d'évaluer toute notre confiance en soi et la faiblesse du poids de notre tourisme dans les top 10 des classements réguliers des compétitivités du monde du tourisme.

Dans la définition des politiques publiques en matière de tourisme, l'OMT appuie, accompagne et finance des projets selon son agenda et celui des Etats membres lorsque les programmes de ces pays entrent dans le cadre des priorités et des plans d'actions de l'OMT. Le secteur privé du tourisme est-il impliqué, a-t-il sa place, participe-t-il ? Toutes ces séries de questions nous éclairent du niveau de portage du secteur du tourisme au plus haut niveau.

Si notre pays, si bien apprécié est à la place qu'il mérite en appliquant sa stratégie du plan sectoriel avec des actions efficaces pragmatiques, réellement ambitieux, pourquoi ceux-là, les investisseurs et les institutions financières ne se bousculent pas à nos portes pour investir massivement avec le secteur privé national dans la première industrie au monde ? Question de bon sens tout le monde cherche à gagner de l'argent à travers le tourisme. Or nos acteurs et professionnels nationaux n'en gagnent pas autant qu'ailleurs, alors que notre pays est classé parmi les destinations les plus chères mais aussi qui posséde un taux incroyablement d'intention de visite à cause de certaines célébrités du football, de la culture, des arts, de la musique et de nos grands professeurs et intellectuels de la diaspora.

Où se situe le problème alors ? C'est à quoi nous demandons à chacun et à chacune d'apporter une réponse en proposant des changements et des correctifs qui permettent d'asseoir une vraie politique de consommation du tourisme sénégalais mais aussi faire en sorte que notre diplomatie touristique puisse servir de levier et de caution pour relever le niveau des investissements et favoriser le retour de grands touristes dépensiers pour booster les recettes touristiques et fiscales de notre pays

Mouhamed Faouzou Dème
Expert en Tourisme

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
0 Caractères
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation