La région de Louga, un département riche en diversité touristique !

Une petite réflexion a occasionné une curiosité en moi, à m’intéresser à la région de Louga qui, à part sa frange côtière me semble faire partie des zones les moins exploitées sur le plan touristique, alors qu'elle dispose d’un potentiel impressionnant.

Pour s'en convaincre, convient-il de se rappeler que l'actuelle région de Louga est l'héritière du legs ancestral de l 'ancien empire du Djolof qui, à un moment de son évolution, avait étendu sa domination sur le royaume du Cayor et du Baol aussi, pour ne citer que ces deux là.

De la cohabitation de ces trois entités, naîtront naturellement des interrelations et interactions qui, à coup sûr, ont laissé des vestiges qui, aujourd'hui, viennent enrichir le paysage et le patrimoine historiques et culturels de la région et du Sénégal. A cela s'ajoutent l'occupation coloniale qui y a laissé ses empreintes, les assauts djihadistes de Tafsir Maba Diakhou Ba qui y ont dressé des pans de l'histoire que le temps ne saurait effacer.

Notons enfin, que cette région se trouve dans l'axe ferroviaire Dakar-Saint-Louis et surtout quand on sait que le chemin de fer à jouer un rôle prépondérant dans le transport des marchandises mais aussi des personnes et parmi celles-ci d'illustres dignitaires religieux. Ce rappel m'a semblé nécessaire pour comprendre que chaque département de la région de Louga a énormément de choses à offrir au tourisme.

En venant de Tivaouane, arrêtons-nous un instant dans le périmètre de la sous-préfecture de Ndande. Dans la commune on y trouve la gare ferroviaire, classée patrimoine historique national tout comme mythique et mystérieux puits de Kalom. A environ 7-8 km avant Ndande, un petit peu à l'est du village de Dakhar Ngogne se trouve un village discret presque anonyme, le village de Ndiongue Fall.

Dans ce village se trouve le mausolée et les restes de tambour d'un illustre fils du pays, un homme de dimension exceptionnelle, un homme d'une lucidité et d'une fertilité d'esprit hors du commun, un homme d'une érudition éclairante, un homme qui bien qu'appartenant à la lignée royale, préféra porter la voix des sans voix plutôt que de s'installer au trône. Un homme dont les adages, proverbes et maximes métaphoriques font et feront toujours partie de notre univers culturel, communicateur hors pair cet homme tel Socrate réunissait le peuple à la place publique du village pour discuter des affaires de la cité, bref un grand penseur et un philosophe émérite.

De cet homme nous pouvons écrire des tomes de livres. Il s'agit en effet de Birima Makhourédia Demba Kholé Fall plus connu sous le nom de Kocc Barma Fall dont les quatre touffes de cheveux ont une valeur moralisante. Aujourd'hui Kocc Barma est considéré chez les grands intellectuels sénégalais et africains comme le Socrate du Sénégal et de l’Afrique, à la différence que les disciples de Socrate, comme Platon par exemple ont su conserver et préserver les paroles de Socrate alors que Kocc n'a pas eu de disciples. Quoiqu'il advienne les paroles de Kocc nous éclairent et nous guideront tout le long de notre existence. La difficulté résiderait dans la transmission de toutes ces valeurs aux générations futures.

Entrons maintenant dans le périmètre de Kébémer, jetons un coup d'œil sur sa gare ferroviaire vestige d'un passé colonial. Elle aussi inscrite sur la liste de notre patrimoine historique, fouillons et prospectons les environs pour débusquer les villages de Dékheulé et celui de Loro dont les seuls noms évoquent les grandes batailles de l'épopée du royaume du Cayor.

Au champ de bataille de chacun de ces deux villages se dresse une stèle commémorative. Tous les deux champs sont également inscrits sur la liste du patrimoine historique national.

Nous voilà dans le périmètre de Louga.

Faisons un tour de ville découvrir d'autres sites et monuments classés dans la liste du patrimoine historique et culturel national. Citons la gare ferroviaire, la poste, l'ancien camp de l'artillerie, en face de la gare il y a Kadd-gui. A l'ombre de cet arbre le 12 août 1895, Serigne Touba Khadimou Rassoul y a effectué la prière de takussan et celle de timiss. Il venait de Mbacké Bari pour se rendre à St-louis sur convocation du gouverneur. Voilà pourquoi ce site est classé.

Sortons de la ville pour aller à Niomré où le marabout Serigne Matar Ndoumbé Diop avait créé une université islamique fort réputée dont le développement avait donné naissance au centre islamique de Louga, de Nguith, de Ndam et Ndiagouré. Sa mosquée figure également sur la liste. Autre site, autre lieu. Toundou Diéwal considéré dans la communauté mouride comme le symbole de la première victoire de Serigne Touba sur les colons français.

Passons par la Daara de Coki qui elle aussi est sur la liste, avant d'arriver à Linguère. Le chemin a été long mais nous voilà au cœur de l'ancien empire du Djolof, Linguère. Faisons une incursion dans la capitale de l'empire, Yang-Yang. Au passage, un clin d'œil sur les ruines du poste militaire de Faidherbe. Yang-Yang, nous y voilà. Découvrons la résidence royale d'Alboury Ndiaye Bourba Djolof devenue musée Alboury, à quelques encablures se dresse la tata on y aperçoit également les ruines de la mosquée du tata.

Le tour d'horizon du vieil empire, nous mène à Mbeuleukhé, célèbre terre de bataille. Son champ, théâtre des opérations guerrières d'autrefois, est lui aussi, surmonté d'une stèle commémorative. Ces champs tout comme la mosquée du village font partie de la liste du patrimoine national.

Au-delà de cette narration sur l’histoire de la région de Louga il est important de retenir que l’activité touristique à part les dunes de sable du désert de Lompoul est quasi inexistante. Cet article se propose de lancer l’alerte sur les potentialités touristiques des régions ou il y a véritablement un manque de vision réelle de développement des produits.

L’après Covid nous a encore renseigné sur l’avenir du tourisme au plan national et international ou il faut une réelle politique endogène faite par les sénégalais pour les sénégalais.

Mouhamed Faouzou Dème
Expert en Tourisme

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
0 Caractères
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation